Il y a des années qui ne laissent pas le même le goût que les autres, l’année 2020 en fera partie.
Pas seulement parce que nous fêterons les 25 ans du festival, mais surtout parce que nous avons traversé une crise sanitaire d’une telle ampleur que nous ne pourrons pas faire comme si rien ne s’était passé.

Bien sûr, les trois mois de confinement nous ont permis de visionner beaucoup de courts-métrages, mais ceux-ci avaient parfois un goût amer. Celui de la crainte de ne jamais retrouver le chemin de la salle de cinéma, ce sanctuaire pour tous les amoureux du cinéma et les amoureux tout court. Ce lieu drapé de velours rouge où une simple toile blanche nous fait vivre de si grandes émotions. Alors nous y croyons dur comme fer, ce sera possible ! Fenêtres sur courts va fêter ses 25 ans, avec une belle programmation, dans quatre lieux dijonnais, dont le cinéma Eldorado.

Pour faire écho à l’actualité, les femmes seront largement représentées, puisque nous organisons, en partenariat avec l’université de Bourgogne, une journée d’étude sur le thème “Quelle place pour les femmes dans l’industrie cinématographique ?”, suivie d’un focus sur de jeunes réalisatrices portugaises. Nous avons ressenti la nécessité d’aller dans le sens d'une plus grande parité et de prendre position.

En échauffement du festival, nous retrouvons La Vapeur avec le projet de création "Zik & Courts", des films d’animation au ton très décalé mis en musique par les étudiants de l’ESM (Ecole Supérieure de la Musique) de Bourgogne-Franche-Comté.

L’après-midi dédié aux enfants s’étoffe avec un atelier de pratique du dessin animé, en association avec La Minoterie, devenue au fil des années un fidèle partenaire dans notre démarche de transmission auprès du jeune public.

Le bar éphémère implanté devant l’Eldorado retrouvera sa place avec des propositions culturelles et culinaires variées. Nous souhaitons faire de ce lieu chaleureux le coeur vivant du festival.

Pour le reste...des zombies, de l’animation, les quatre compétitions et du plaisir, rien que du plaisir, pour le plaisir !

Bon festival à toutes et tous !
Elen Bernard
1